Atelier de Vitrail

Cette oeuvre a été réalisée  dans le cadre de la Résidence d'Artiste organisée par le  Musée du Vitrail  de  Curzay-sur-Vonne en Août 2013 et grâce aux aides du Conseil Régional Poitou Charentes, des Pays des Six Vallées, de la Communauté de communes du Pays Mélusin et de la Commune de Curzay-Sur-Vonne.

Mon projet pour cette résidence d’artiste s’est articulé autour de deux axes qui me semblaient complémentaires : un, consacré à un temps de recherche, d’expérimentation et de production d’une œuvre, l’autre, par la mise en place d’un véritable espace d’échanges et de médiation culturelle à destination d’un public le plus large possible.

 

Je me sert de ce médium, tout en respectant la méthode traditionnelle de montage au plomb, pour faire pénétrer le visiteur dans mon monde imaginaire, fantastique, l’amener peut-être à découvrir une approche plus poétique du vitrail.

 

Comment représenter Mélusine, tout en laissant à chacun la liberté de l’imaginer, de la concevoir, de ressentir  à travers l’écoute de cette légende, sa propre émotion sa vision intime de ce mythe.

" Mélusine "  

(2013)

En voir plus

Cette archétype universel méritait que l’œuvre soit ouverte à l’imaginaire de chacun. Il fallait faire découvrir ce conte, qu’il soit lu aux visiteurs. Comment me direz-vous et bien par Mélusine elle-même, qui pourrait ainsi nous faire partager son histoire.


Il me fallait de manière virtuelle la faire renaître et c’est alors que le support du film s’est imposé. En gros plan,  sur un écran vidéo, représentant le visage de Mélusine, elle pouvait alors s’exprimer.

 

Progressivement, était-ce le fait de l’étudier, de penser à elle, j’ai senti qu’elle me permettait de m’introduire là-bas près d’elle, au pays des fées. Comme par enchantement, beaucoup d’idées me sont venues, se bousculant les unes aux autres  : des mains surgissant du vitrail comme pour capter l’attention des visiteurs, des ailes animées en verre irisé, des papillons qui virevoltent autour de son visage, des oiseaux qui apparaissent, de l’eau qui ruisselle sur le verre, le mur végétal accroché au vitrail ,

 

Mon imagination n’a de limites que celle imposées par les contraintes techniques du vitrail. Chaque réalisation devient un défi. Ma dernière œuvre « La Cité », commande de la ville d’Argenteuil, synthétise aujourd’hui la direction dans laquelle s’organise ma création.

 

 

  • Vimeo Social Icon
  • Facebook Social Icon

© 2016 par Serge Elphège.